lundi 12 février 2007

LES VRAIS PROBLEMES EN BANDES DESSINEES

Un petit mot pour mentionner le site suivant, site d'intéret public, nous montrant des comicbooks traitant des "vrais problèmes"

http://www.ep.tc/problems/

VOus pourrez y voir l'incroyable avènement de Capitaine Alcohol et des drames que sa venue attira sur le monde.

http://www.ep.tc/problems/thirteen/

vendredi 9 février 2007

SABR COmmand - Mes commentaires en image


Plutôt que de passer mille et un commentaires sur le Logo de SABRS Command, je me suis dit que ça serait plus constructif de les esquisser.
Attention, c'est un peu rough... et regardez pas les couleurs ni le A que j'ai redesigné vitement a main... ca serait à refaire en vectoriel!

Ghislain

DU CRISCO POUR L'AME

Toute découverte est un leurre.

Eloi St-Cyr


CHRONIQUE DE L'IMAGINAIRE COLLECTIF - 1939.1

En Europe, la tension montait. Le 15 mars 1939, les forces allemandes envahissaient la Tchécoslovaquie. Le 17 avril, l’Italie faisait de même avec l’Albanie. Le 22 mai, les agresseurs signaient le Pacte de fer. L’Amérique regardait avec appréhension les nuages noires s’accumulant au dessus du vieux continent. Alors que Roosevelt faisait des ouvertures à Hitler et Mussolini pour trouver des manières de ramener la paix, des hommes marchaient sur les traces du Surhomme, prenant en charge en charge l’ordre et la justice dans leurs villes sous le couvert de l’anonymat.

Les journaux de Chicago mentionnaient un justicier masqué décrit comme un homme chauve-souris. Contrairement au Surhomme à qui on prêtait mille et un pouvoirs fabuleux, l’homme chauve-souris, tout comme l’Ombre et le Marchand de Sable, deux autres mystérieux vengeurs, apparaissaient comme des humains normaux agissant sous le couvert de la nuit. Bientôt allait suivre une vague de justiciers, de malfaiteurs et de vengeurs hauts en couleurs, gardant jalousement leur identité et doués de pouvoirs extraordinaires.

En août, Albert Einstein écrivit à Roosevelt au sujet de ses inquiétudes face à la lenteur des recherches américaines en technologie nucléaire alors que l’Allemagne y progressait avec agressivité. Roosevelt annonça la formation d’un comité spécial pour étudier les implications militaires de la recherche atomique alors qu’Hitler et Staline signaient un pacte de non-agression. Le 1er septembre, l’Allemagne envahissait la Pologne. Le 27, celle-ci capitulait.

Pendant ce temps, en Amérique, un homme volant semblable à un épervier faisait son apparition, puis, en novembre, un homme plus rapide que le son. A new York, un obscur savant du nom de Phineas Horton dévoilait le premier androïde aux médias. Dès son activation, le robot s’enflamma. Ruiné, Horton s’en débarrassa, mais bientôt, bien que toujours incandescent, il revint à la vie pour se lancer lui aussi dans une carrière de justicier à l’exemple du Surhomme.

Avant la fin de l’année, il serait rejoint par deux autres héros, l’un, atlante venu du fond des mers, fils d’un marin et d’une femme d’un mystérieux peuple aquatique, qui bien que doué de grands pouvoirs, demeura somme toute incompris du monde de la surface et l’autre, capable de contrôler le tonnerre, dont la force rivalisait presque avec celle du Surhomme.

mercredi 7 février 2007

DU CRISCO POUR L'AME

Le rire, tout comme une saine alimentation, une bonne nuit de sommeil et la paix dans le monde, augmente l'espérance de vie.

Eloi St-Cyr


CHRONIQUE DE L'IMAGINAIRE COLLECTIF - 1938.1

Avec le vingtième siècle et l’avènement de l’ère de l’information, on prit conscience de l’accélération de l’histoire qui avait débutée avec l’avènement de l’ère industrielle. Les sciences faisaient des bonds de géant dans l’explication de l’univers qui nous entourait : le modèle de l’atome, la physique quantique, la théorie de la relativité, du Big Bang, de l’univers en expansion. Les télécommunications avaient fait de la Terre un vase clos. Les premières diffusions télévisuelles se répandaient et les premiers ordinateurs venaient de faire leur apparition. Les temps changeaient.

Le nouvel âge demandait de nouveaux mythes. Paraphrasant Nietzsche, la première mention du Surhomme dans la presse new-yorkaise parut en juin. Un individu doué de pouvoirs surhumains apparaissait tel un héros des temps modernes ici et là à travers la ville pour stopper un méfait, empêcher un accident ou arrêter quelque autre événement malheureux. Apparaissant dans un costume de couleurs primaires, capable de voler, possédant une force incroyable, des sens d’un acuité inouïe et la capacité d’émettre des ondes de chaleur intense, son souci de garder son identité secrète ne fit qu’aider à le faire entrer dans la légende. En outre, il se présentait comme venant d’un autre monde et désireux d’aider l’humanité.

La guerre des mondes de 1899 et le récent canular d’Orson Welles avaient laissés l’inconscient collectif stigmatisé par la peur de l’inconnu venu de l’espace, mais cette fois-ci l’étranger se présentait comme un bienfaiteur. Utilisant son costume à la fois pour camoufler son identité et pour laisser une image forte de lui-même autant à ses alliés qu’à ses adversaires, le Surhomme allait faire école.


lundi 5 février 2007

Mon tour


Allo les sketcheurs cosmiques.

Je me devais de vous montrer ce que je travailles en ce moment.

Fifine va se retrouver sur le vaisseau de l homme. ( designe par le puissant Bobbi.) J ai assez travailler sur les designs interieurs et j ai hate de dessiner tout ca. Voici un test de couleurs pour le Isuit (Intelligents Suits) des anciens Animahs qui servait l homme. J avais fais plus complexes mais on perdait les personnages qui ont des patterns de couleurs personnelles (comme Fifine ). J aime les grosses bottes et il y a une explications Mais Je peux pas vous en dire trop pour pas vous gacher le fun de le decouvrir dans le comic.
http://fifine.purrsia.com/comics

DU CRISCO POUR L'AME

Le sacrifice poli l'ego de celui qui le commet

Eloi St-Cyr


dimanche 4 février 2007

Mon premier "post"


Faut bien commencer un moment donné et puisque les Sketcheurs c'est fait pour partager des idées, v'là un logo pour un concept de jeu vidéo que j'ai fait depuis un bout, mais que je viens de modifier, parce que j'ai changé le nom du concept (qui était temporaire) pour quelque chose de mieux. Je compte bien pousser le logo un peu plus, possiblement dans Illustrator, parce que j'aime bien Freehand pour faire du vectoriel, mais faut admettre que côté effets, ce dernier ne fait pas le poids (vous remarquerez même qu'il n'a pas été foutu de générer la texture de quadrillé partout sur le lettrage au passage en JPEG, ce n'était pas l'intention du tout).
Avant le concept s'appellait B.A.S.S. Command (Boarding Assault Sabotage Squad). Bien que point de vue acronyme ça fonctionnait, on aurait pu confondre le concept avec un jeu de pêche ou même d'instrument de musique... De là le changement. S.A.B.R.S Command (Sabotage Assault Boarding Rescue Squad), ça sonne mieux, en plus que ça peut se prononcer "Sabers" Command. Je vais travailler sur le reste du concept sous peu. À suivre...

samedi 3 février 2007

N'APPARAIT PAS DANS L'ODYSSEE.

Qui n'a pas vu la piece de theatre Le Rire de La Mer (qui fut aussi adaptée pour la télévision et diffusée à Radio-Canada dans le cadre de l'émission Les Beaux Dimanches a manqué cette tirade d'Ulysse (oui, oui, le grec antique bien connu):

QUE VIENS-TU FAIRE EN TERRE D'ITHAQUE, TIT-COQ DU QUEBEC?

Il manque donc quelque chose à votre vie.


jeudi 1 février 2007

DU CRISCO POUR L'AME

Nul ne saurait ressortir grandi du rachat d'un crime qu'il n'a pas commis

Eloi St-Cyr



DES CEREALES MONSTRES!


C'est en 1971 que sont apparues, produites par General Mills, les céréales FrankenBerry et Count Chocula, respectivement aux fraises et au chocolat, représentées par des monstres resemblant beaucoup au monstre de Frankenstein et au Conte Dracula. Elles furent suivient en 1973 de Boo Berry, le fantôme au bleuet, et en 1974, de Fruit Brute, le loup-garou au gout fruité, accompagné de guimauve à la lime.
Fruit Brute fut discontinuée en 1983 et remplacé en 1988 par Yummy Mummy, au goût fruité lui aussi, mais accompagné de guivaumes à la vanille. Yummy mummy fut discontinué en 1993.
Les trois titres originaux sont encore en production en 2007, bien que Frankenberry et Boo Berry connaissent une distribution bien inférieure à celle de Count Chocula.

Les monstres General Mills étaient inspirés pour la plupart du visuel des monstres classiques de la Universal.
On peut se demander si les autres classiques auraient pu se retrouver "céréalisés" et quelles auraient été leur saveur.