vendredi 12 janvier 2018

SMEGMOR le CONQUÉRANT




S'était avant le troisième cataclysme, bien avant la grande terre morte, les comtés pestilentielles et la désolation peuplé des mutants du pasteur fou.

La septième grande guerre du métal, portée par le fanatisme des troupes barbares des interzones flanquées de leurs hordes de robots titanesques venait de prendre fin.

Smegmor le conquérant, héros de cent batailles et pourfendeur de milles de ses ennemis, rentra dans son vaste palais infernal, bardé de fer et portant toujours ses magnifiques instruments de destruction souillé des entrailles de légions de malheureux.
Blessé à mort mais fier de sa victoire, ne tenant qu'à l'ivresse du sang qu'il avait versé et la ferme intention d'aimer la douce Vicomtesse Siliconella Satanis une dernière fois, le colosse ordonna que l'on prépare sa suite des plaisirs.

Le terrible smegmor mourut donc en cette nuit de triomphe, un rictus au lèvres, la tête fermement logée entre les aguichantes mamelles pneumatiques de sa belle, qu'elle avaient d'ailleurs dangereusement poussé bien au-delà de leurs capacités d'expansion pour leurs dernière nuit d'etreintes.

A l'aube, tant pour honorer que pour parachever l'oeuvre de son terrifiant aimé, la Vicomtesse Siliconella enfla tant et si bien ses gigantesque implants mammaires atomiques qu'ils vint à les faire éclater.
Rayant d'un trait nucléaire définitif le royaume de son amant dans la formidable double explosion qui s'en suivi, elle achevait dans la folie et l'excès les plus démesuré la campagne d'anéantissement et de pillage du redoutable Smegmor, incendiant des peuples entier pour ces funérailles démentes par la seule puissance obscène de sa monstrueuse poitrine.

On dit que le spectre de la Vicomtesse, folle de luxure et de mort, hanta les ruines radioactives de la citadelle. La revenante lubrique encensa, des générations durant, les légendes, les ebats et la ferveur guerrière des amazones du royaume anéanti.

Lorsque ces sauvages guerrières revenait d'un massacre, nues et maculées du sang de leurs victimes, du haut de son throne caché au tréfonds des enfers et par delà le tonnerre des grands cataclysmes, ont pouvait entendre le rire maudit, la joie bestiale et immortelle du grand Smegmor.

Smegmor, le conquérant.

mardi 3 octobre 2017

ROBOBELLUM 3013 sur Facebook et au Fantasticon Montreal!


Robobellum 3013, on jeu de robot gratuit à imprimer - pensez au YUM! mais avec Goldorak à colorier - en édition révisée, est disponible sur la page Facebook de Cubhercule.

J'ai aussi fait une version imprimé avec le double de robots. je vais en avoir pleins de copies (en plus de comics pis de cartes de monssses) lors du Fantasticon Montréal, un salon de collectionneur, de créateur de Bds et d'illustrateurs qui se tiendra ce dimanche, le 8 Octobre, au Collège André-Grasset. C'est à partir de 10h.


C'est un rendez-vous, par Deuz!

vendredi 7 juillet 2017

Marie-Claude Bourbonnais: cosplay de Green Lantern au Comiccon de Montréal 2014

Comiccon de Montréal 2014: Green Lantern (Marie-Claude Bourbonnais) et Superman (Charles-Emmanuel "Bonhomme" Ouellette / Clark Kent / Kal-El) ont uni leur forces pour sauver la métropole contre le perfide Lex Luthor.



Photo par Photo Ops et sa suite, en illustration, par Bonhomme.
Green Lantern, Superman et Lex Luthor copyright DC Comics.


Vous pouvez en savoir plus sur le travail de costumadière / cosplayer de M-C. Bourbonnais sur sa page Facebook et son site officiel. Elle ne sera pas de la prochaine édition du comiccon de Montréal, mais prépare sa participation pour GenCon cet été.

Les sketcheurs cosmiques ont déjà fait des billets sur Marie-Claude lors de leurs passage au Mini Comic-Con de Mai 2010 (en photo avec Dark Vador, en tenue de ville), à la convention Otakuthon 2010, au Mini Comic-Con de Montréal de décembre 2010, au ComicCon de Montréal 2011(en photo avec l'incroyable Hulk), avec encore plus de photos, en plus de photos de son personnage de Hornet ici.

Les croquis de se dessin avaient déjà été montrées ici.

Le comiccon de Montréal est de retour cette fin de semaine, du 7 au 9 juillet 2017. Bonhomme sera du nombre!


Plus de cosplay sous l'onglet cosplay de ce blogue.

mardi 27 juin 2017

La venue du Ymerlord

Il était venus des étoiles.

Alors que des démons robotiques et des monstres aussi grand que des cathédrales sont surgit des enfers pour embraser le monde, le Ymerlord les a combattu au mépris du danger.

Cent fois il aurait pu succomber au cours de ses batailles contre les forces du mal, mais cent fois il a su vaincre les horreurs et les scélérats à coup de lasers, de foudre et de courage.

Je l'ai vu se dresser pour sauver une metroplexe alors quelle était prise d'assaut par un titan malveillant, enivré de destruction. Alors que toutes les âmes croyaient la fin inévitable, un éclair bleu et vert s'est abattu sur le monstre: le Ymerlord.

Tous les tonnerres se sont ensuite déchaînés alors que ce gardien du cosmos à libéré son arsenal sur la bête fourbe.

Le monstres à bien failli anéantir tout espoir avec sa force démoniaque mais, tel un ouragan galactique déchaîné au cœur d'une nébuleuse, le Ymerlord à brillé de tous ses feux et de toute sa ruse spatiale pour parvenir à combattre.

Les ennemis cyclopéens ont échangés coup pour coup avec le fracas de milles canons: tantôt la bête menait, tantôt notre héros. Elle lui sectionna son bras bionique, il lui arracha la tête, seulement pour en découvrir une, plus petite et plus l'aide encore sous la première.

Au prix d'un ultime effort, le titan d'émeraude et d'azur à su pulvériser le sombre cœur qui battait dans la poitrine du démon et, du coup, le renvoyer au néant qui l'avait vu naître.

Il en fût ainsi pour toute une éclatante campagne de victoires contre les forces perfides, toutes plus périlleuses les unes que les autres.

Influencé par sa bravoure et inspiré par ses merveilles techniques, l'humanité est elle même parvenue à combattre d'égal à égal à ses côté lors de ses dernières batailles. Sa lumière nous aura tous guidé et fait de nous des frères d'armes cosmiques - de véritables frères de l'espace.

Désormais, son combat est achevé; la victoire chante sur les matins et dans les citadelles; les monstres s'en sont allées.

Si, de par malheur, les abîmes se devaient de vomir encore leurs légions de sombres géants sur le monde - et que nos forces se devaient d'être insuffisantes - notre sentinelle stellaire répondra de nouveau à l'appel.

Car je sais, que, du vide intersidéral, le Ymerlord monte la garde.

Il veille sur nous tous, tout en haut des étoiles.



Le Ymerlord est l'un des nouveaux personnages offert dans la version imprimé de Robobellum 3013.

mardi 13 juin 2017

Comiccon de Montréal 2016: Cosplay de Casey Jones des Tortues Ninjas

Photo de groupe avec le quatuor des invités cosplay du comiccon, avec, de gauche à droite: Jessica Nigri (Rogue de X-Men), Yaya Han (Misato Katsuragi d'Evangelion), Bonhomme (Casey Jones),  Kristen Hughey (Cammy de Street Fighter) et Kamui Cosplay (Fallout)... Cowabunga dude!

Costume bricolé à partir d'un masque d'Halloween à la Jason de vendredi 13, du papier mâché, un peu de peinture et d'accessoires qui traînaient au fond du garde-robe et du coffre à jouet. Les seules pièces que j'ai achetés spécifiquement pour le costume sont le T-shirt et les gants (au depart fait pour le cross fit ou l'haltérophilie) à environ 15$ chaque.

Le masque en construction avec, comme inspiration directe, la figurine Playmate de Casey.


Photo par Photo Ops. Photos additionnelles par Normand Bilodeau et Bonhomme. Plus de photos de costumes sous l'onglet Cosplay de ce blogue.
Le comiccon de Montréal sera de retour du 7 au 9 juillet 2017.

Casey Jones en action dans le Chinatown de Montréal

lundi 29 mai 2017

Face au gardien, il lance...

Les Deltas de Descartesburgh (en blanc, bleu et jaune) et le Primo de Saint - Pythagore (en blanc et rouge) s'affrontent pour la deuxième année consécutive pour le championnat du MATH, le Mondial AThletique de Hockey.

C'est du grand hockey que nous a servis le numéro 77, Marco Gagné, joueur étoile de Saint - Pythagore lors de sa spectaculaire envolé vers le but adverse en 2ieme période, défendu par le vétéran (et bouillant) gardien Tex O'Donnell.

Au moment de mettre sous presse, le pointage était toujours égal 2 à 2 dans ce match de finale pour la coupe...

mardi 18 avril 2017

GoBots de Tonka: Road Ranger et Scratch


Deux ajouts à ma collection que j'ai reçu depuis déjà quelque temps: 2 GoBots de Tonka - les principaux (mais aujourd'hui presque oubliés) compétiteur des Transformers.

Contrairement aux Transformers, le gros de la ligne venaient dune seule et même collection de jouet Japonais, Machine Robo, et avaient une échelle comparativement standard, sois à peu près la taille d'une Matchbox / Hot Wheels en mode véhicule. Ça pouvais donner des trucs sympathiques, comme ici, Road Ranger (le semi-remorque rouge et bleu) qui pouvait amener Scratch (le camion gris).

Road Ranger
(1983; Gobots No 18 - Serie 1 en Amérique et MR-18: Truck Robo au Japon) 

Scratch
(1985 - un des modèles de la Serie 2 - No 38 - commandé par Tonka à Bandai et qui n'a pas d'équivalent dans la série Machine Robo au Japon)

Le mélange de chrome, de pièces de plastique et métal est tout à fait en continuité du style des super robots japonais des années 1970 à la Shogun Warrior. les premiers modèles de Machine Robo étaient d'ailleurs fabriqué par Popy (et plus tard Bandai), à qui l'on dois la plupart des versions originales des robots qui deviendront les Shogun Warrior en Occident.